LA PRESSE DE TUNISIE

La Presse de Tunisie a été fondée en 1934 par Henri Smadja, avocat et médecin juif français, né en Tunisie, qui est devenu plus tard le propriétaire du quotidien Francais Combat. Le Journal, qui a son siège à Tunis, était proche du Rassemblement constitutionnel démocratique (التجمع الدستوري الديمقراطي) ou RCD, le parti politique  fondé en 1988 par Zine el-Abidine Ben Ali et dissous par décision judiciaire en 2011.

La Presse a son équivalent en langue arabe Assahafah. Avant la révolution de 2010-2011, La Presse de Tunisie était publié par une maison d'édition une propriété de l'Etat.

Auourd'hui, l'indépendance éditoriale est toujours discutable car le propriétaire du quotidien est le gouvernement de la Tunisie. Plus précisément, l'éditeur est propriété de l'Etat, la Société nouvelle d'impression, de presse et d'édition SNIPE. En outre, le président de la SNIPE, Mohammad Nejib Ouerghi, travaillait pour le journal "Le Renouveau", appartenant à l'Etat avant la départ de Ben Ali.

En août 2013, le rédacteur en chef du quotidien, Mongi Gharbi, démissionnait de son poste. Il y avait été élu en janvier 2012, alors que la rédaction tentait une expérience démocratique en choisissant d’élire le rédacteur en chef et son adjoint. Son successeur, Slaheddine Grichi, a également été élu.

Propriétaire: Société nouvelle d'impression, de presse et d'édition
Directeur de publication: Jawhar Chatty
Rédacteur en chef: Slaheddine Grichi
PDG de la Snipe: Belgacem Tayâa

rencontres tunisie

PresseTunisie.net Tous droits réservés 2014